LES VALOIS:
Francois I (
1494– 1547)
X
Claude de France (1499 - 1524)
Eleonara de Habsbourg (1496 - 1558)

 



 

François Ier (1494 – 1547), dit le Père et Restaurateur des Lettres, le Roi Chevalier, le Roi Guerrier, le Grand Colas, le Bonhomme Colas ou encore François au Grand Nez, est sacré roi de France le 25 janvier 1515 dans la cathédrale de Reims, il règne jusqu’à sa mort en 1547.
Fils de Charles d’Angoulême et de Louise de Savoie, il appartient à la branche de Valois-Angoulême de la dynastie capétienne.
François Ier est considéré comme le monarque emblématique de la période de la Renaissance française. Son règne permet un développement important des arts et des lettres en France.
Sur le plan militaire et politique, le règne de François Ier est ponctué de guerres et d’importants faits diplomatiques.
Il a un puissant rival en la personne de Charles Quint et doit compter sur les intérêts diplomatiques du roi Henri VIII d’Angleterre toujours désireux de se placer en allié de l’un ou l’autre camp.
François Ier enregistre succès et défaites mais interdit à son ennemi impérial de concrétiser ses rêves, dont la réalisation toucherait l’intégrité du royaume. L'antagonisme des deux souverains catholiques a de lourdes conséquences pour l’Occident chrétien : il facilite la diffusion de la Réforme naissante et surtout permet à l'Empire ottoman de s'installer aux portes de Vienne en s'emparant de la quasi-totalité du royaume de Hongrie.
Sur le plan intérieur, son règne coïncide en effet avec l'accélération de la diffusion des idées de la Réforme. La constitution de la monarchie absolue et les besoins financiers liés à la guerre et au développement des arts induisent la nécessité de contrôler et optimiser la gestion de l'État et du territoire. François Ier introduit une série de réformes touchant à l'administration du pouvoir et en particulier à l'amélioration du rendement de l'impôt, réformes mises en œuvre et poursuivies sous le règne de son successeur Henri II.

Le 18 mai 1514, il épouse Claude de France (1499-1524), fille du roi Louis XII et d’Anne de Bretagne. Elle apporte en dot le duché de Bretagne, les Comtés de Blois, Coucy, Ast et Monfort ainsi que les droits à la succession du duché de Milan et une cassette de 100 000 écus d’or42. Elle est sacrée Reine de France à Saint-Denis le 10 mai 1517.
Le 7 août 1530, il épouse en secondes noces au Frêche43 Éléonore de Habsbourg (1498-1558) sœur de Charles Quint, veuve du roi Emmanuel Ier de Portugal et fille de Philippe Ier de Habsbourg et de la reine Jeanne Ire de Castille. Sacrée à Saint-Denis en 1531, elle ne donnera pas d’enfants à François Ier.

Claude de France, première épouse de François Ier, donne naissance à sept enfants dont deux meurent en bas âge.
- Louise (1515-1518), promise en mariage à Charles Quint.
- Charlotte (1516-1524).
- François (28 février 1518 - 10 août 1536) 1er dauphin dit "de Viennois", duc de Bretagne.
- Henri (31 mars 1519 - 10 juillet 1559). Second dauphin, il succède à son père sous le nom de Henri II.
- Madeleine (10 août 1520 - 2 juillet 1537). Elle épouse Jacques v, roi d’Écosse (1512-1542).
- Charles (22 janvier 1522 - 9 septembre 1545), duc d’Angoulême puis duc d’Orléans.
- Marguerite (5 juin 1523 - 14 septembre 1574). Elle épouse en 1559 Emmanuel-Philibert (1528-1580), duc de Savoie.
Certains évoquent un huitième enfant, Philippe, né en 1524 et mort en 1525, ce qui laisse penser que Claude de France est morte en couches.
Descendance illégitime:
- Jacquette de Lanssac,
-
Nicolas d’Estouteville, seigneur de Villecouvin